Mon histoire

Aller en bas

Mon histoire

Message par aoi le Dim 28 Mai - 16:36

CHAPITRE 1 : DES JAPONAIS CONVOITES



J-league. le Gamba Osaka affronte le Fukuoka Avispa en match avancé de la dernière journée du championnat. Le défi entre les paires Sano/Jito et Soda/Yoshikawa a commencé. Le marquage de Jito sur Yoshikawa et de Soda sur Sano est parfait donc les deux équipes se neutralisent. 70eme minute, d’un puissant coup d’épaule Jito reprend le ballon a Yoshikawa puis du rond central arme un de ses tirs puissants mais Sano est marqué par Soda le ballon rebondit et part en arrière grâce à l’effet rétro, Sano arme un tir mais Soda d’un tacle lame de rasoir lui subtilise le ballon et part en contre, il dribble les milieux de terrain de Fukuoka Avispa, Jito se rue sur lui mais Soda, grâce à un une-deux avec Yoshikawa, l’efface puis il tir son tir lame de rasoir et marque.
1-0 pour le Gamba Osaka
Nous sommes à la 80eme minutes Sano engage et part rapidement se placer en attaque pendant ce temps là Jito lutte contre Yoshikawa mais il s’impose au physique et envoi à nouveau un tir puissant, mais Sano est beaucoup trop avancé le duo ne s’est pas compris Soda se contente d’attendre que le ballon vienne vers lui après l’effet rétro mais au moment ou le ballon rebondit, il part en avant grâce à un autre effet Sano qui attendais le ballon place un super retournée acrobatique et égalise.
1-1 le match se termine sur ce score
- Après le match amicalement Jito, Sano et Soda entament un décrassage.
Le décrassage terminer les trois joueurs s’apprête à retourner dans les vestiaires quand l’homme surgit sur le terrain
« Après Wakabayashi, Hyuga, Aoi, Tsubasa, Misugi, Matsuyama, Misaki ont choisi l’Europe pour continuer leur progression alors pourquoi pas vous ?
- Car faut se l’avouer nous ne sommes pas au même niveau, Misugi et Matsuyama ont une superbe vision du jeu et sont très technique avec un super contrôle de balle, Misaki a une technique énorme, quand a Tsubasa et Hyuga n’en parlons même pas. Répondit les 3 joueurs.
- Oui c’est exact mais quel est le seul moyen pour vous de les égaler ? Je vais vous le dire, il faut que vous soyer ensemble, ensemble vous avez les moyens de vous imposer en Europe et je vous offre cette possibilité de devenir pro ensemble en France
- Quoi ! ! ! ! Mais qui êtes-vous ?
- Thierry Goudet entraîneur du Mans club de Division2.
- La deuxième division française on n'y avait jamais pensé ! !
- Vous vous ferez un nom en France en D2 en faisant monter le club D1 puis vous vous ferez un nom en Europe en côtoyant le haut de tableau en D1 vos clubs sont d’accord il ne reste plus qu’a vous de signer le contrat.
- Nous trois ensemble en France, ils échangèrent des regards, nous acceptons.
- Très bien l’équipe ne sera complète que quand vous trois et Nitta et Wakashimazu nous aurons rejoins »
Minuit, les contrats sont signés, mais Goudet ne perd pas de temps et rejoint en train la ville de Nagoya.
Le lendemain la J-League continue avec le match entre Nagoya Grampus Eight de Wakashimazu et le
Kashiwa Reysol de Nitta et Ichijo le match se termine sur le score de 1-1 Nitta est parvenu a marquer un but au Grand Wakashimazu grâce à un tir du faucon en retournée acrobatique.
L’entraîneur de Nagoya convoqua Wakashimazu dans son bureau ou l’attendait Goudet Wakashimazu avertis par ses partenaires japonais signa le contrat. Dans le couloir l’emmenant au vestiaire du Reysol Goudet y croisa Jean-François Domergue :
« Tiens Thierry Goudet que fais-tu ici ?
- Je recrute bien sur !
- C’est vrai que les Japonais sont à la mode en Europe depuis leur victoire au Championnat du Monde Espoir.
- Oui et toi tu as tenté de recruter le jeune Shun Nitta ?
- Non mon attaque est déjà bien garnit avec les jeunes le Tallec et Pongolle j’ai pas de problème a me faire dans ce secteur. Non c’est la défense le problème, mais le problème est résolu, j’ai appris, mon ami, que Ken Wakashimazu avais déjà un accord avec un autre club j’étais dessus mais pendant le match j’ai vu un autre gardien qui me plait. Derrière lui quatre joueurs apparus il s’agit de Nishio, Kishida, Nakayama et Ichijo.
Mais je ne suis pas mécontent je suis sur que ma défense jouera avec cohésion, bon je te laisse chercher Nitta je dois aller recruter mon dernier joueur Hanji Urabe. »
Goudet se dit qu’il faudra compter sur l’équipe du Havre cette saison. Nitta signa son contrat et Goudet reparti en France avec ses 5 nouvelles recrues.
Arriver en France les Japonais sont surpris de lire dans le journal « l’équipe » :
Les recruteurs de D2 au Japon.
Goudet du Mans, Domergue du Havre et Courbis d’Ajaccio reviennent du Japon ou leur recrutement c’est fais massif, le premier a recruté le gardien n°2 japonais Ken Wakashimazu ainsi que les défenseurs centrales Soda et Jito et les attaquants Sano et Nitta, le deuxième a recruté toute sa défense là-bas Hanji Urabe et ses anciens partenaire du collège et lycée en défense central, et le derniers a recruté le trio offensifs jouant ensemble depuis la primaire Mamoru Izawa, Hajime Taki et Teppei Kisugi et le défenseur central Takasugi et enfin le duo Tachibana les frères jumeaux aux combinaisons aériennes.
La Division 2 relève sont niveau grâce à la venu des tous ces japonais.
Nos 5 amis décidèrent de s’entraînais pendant les vacances pour s’assurer la victoire.

_________________
avatar
aoi
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 25
Localisation : Grigny
Equipe : Collegien
Loisirs : Trop long à dire
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aoi

Message par aoi le Dim 28 Mai - 16:40

CHAPITRE 2 : UNE INTEGRATION DIFFICILE



La reprise de l’entraînement arriva 2 semaines plus tard, les 5 japonais sont présenter au reste de l’équipe dans cette équipe composé entre autre du vieux gardien Pedemas dont l’expérience n’est plus a refaire, les défenseurs Poulard et Bridonneau sans oublié Bolivard, les milieux Charrieras, Drouin et Hautcoeur, Thomert du centre de formation et du duo d’attaquants Cousin et Sanson ancien pensionnaire de D1 et star du club.
Les places ne seront pas facile a prendre.
Le discours de l’entraîneur commença :
« Voilà les 5 nouveaux joueurs je veux que vous les accueillais de la meilleur des façons je compte sur vous pour les aidés s’adaptés pour qu’ils remplacent petit a petit les joueurs en fin de contrat à la fin de la saison.
Voilà. »
Nos 5 japonais se mettent en valeur aux entraînements.
Goudet décide de voir si ses japonais et les jeunes du centre de formation sont prêts a faire leur début en D2, il décide de faire un Match en 7 contre 7 d’un coté les titulaires que sont Pedemas au but, Poulard et Bolivard en défense, Charrieras et Drouin au milieu et Sanson Cousin an attaque.
De l’autre coté Wakashimazu au but, Soda et Jito en défense, des jeunes Thomert et Hautcoeur du centre de formation et de Sano-Nitta en attaque.
Le match commence la balle arrive à charrieras qui drible sur l’aile gauche comme a son habitude mais Jito se rapproche et l’envoi valsé d’un monstrueux coup d’épaule alors le géant Poulard tacle Jito le ballon s’éleva dans les airs mais Thomert le contrôla et parta en attaque driblant rapidement sur l’aile, il adresse un centre a destination de Sano qui réalise un retournée acrobatique mais Pedemas parviens à le boxer le ballon continue sa course mais heurte la barre transversale, mais un joueur s’éleva dans les airs c’est Nitta qui pensa que ce coup est la spécial de Tsubasa et se dit qu’il ne dois pas le manquer, si il veut réussir son grand but dans le foot qui est de égaler Tsubasa, Nitta réalise un super tir du Faucon en retournée acrobatique est à la surprise de tous les remplacent mène au score.
Mais les titulaires ne s’avoues pas vaincu et le duo Cousin-Sanson part à l’asseaux des buts mais Soda marqua Sanson et Jito marqua le géant Cousin, Cousin compris qu’il ne pouvais pas passer à Sanson continua seul et un duel physique commença entre Cousin et Jito les deux joueurs se bousculent à l’aide de coups d’épaule mais aucun ne cède alors Cousin tente de passer le ballon a Sanson celui-ci le réceptionne mais le temps de ce retournée que il subit le tacle lame de rasoir de Soda, la balle s’élève dans les airs Jito s’apprête à la dégager quand Cousin arriva et reprit le ballon de volée mais Wakashimazu parviens à dégager le ballon du poing mais le ballon reviens vers Cousin qui décocha son fameux tir de l’ours mais Wakashimazu s’appui sur les poteaux et dégagea le ballon en touche grâce à un shûto, la fin du match fut à sens unique malgré l’égalisation de Cousin par un tir de l’ours a bout portant, Nitta par un tir du faucon, Thomert par un perfect shoot ( comme celui de Tsubasa et Misaki contre l’Italie) avec Hautcoeur et Soda sur un débordement assomma les titulaires du tir lame de rasoir.
Plus tard dans le bureau de Goudet, Pedemas lui demande de donner sa place à Wakashimazu car il se sent trop vieux, après un long entretient, il est décidé qu’a la fin de la saison Pedemas deviendra l’entraîneur des gardiens du Mans mais en attendant, il sera la doublure de Wakashimazu.
Le championnat commence sans que aucun joueur ne sache si il sera titulaire ou non.
La saison commence à domicile pas une rencontre face à l’US Créteil club n°2 d’Ile-de-France derrière le PSG
Goudet donne au joueur la compo de l’équipe dans les vestiaires :
« Les joueurs titulaire pour le match seront Wakashimazu dans les buts, Poulard, Bolivard, Fichaux, Bridonneau, en défense, Thomert, Drouin, Bonnart, Hautcoeur au milieu et Cousin-Sanson en attaque.
C’est bien compris ?
- Mais Mr et nous on ne joue pas ? Questionna Soda.
- Non vous devez apprendre comment on joue en D2 d’abord. »
C’est la stupéfaction chez les japonais qui ne comprennent pas pourquoi il ne joue pas après le mal que leur entraîneur a eu à les avoirs.
Le match se fini par une victoire du Mans, Créteil n’est qu’une équipe de fin de tableaux. Wakashimazu impérial dans les buts ne laissa rien passer et Cousin marqua a trois reprise.
Les japonais se réunissent dans l’appartement de Jito.
« C’est pas vrai cette entraîneur ce fous de nous, j’ai battu leur star a l’entraînement j’ai muselé Sanson comme un débutant. Dit Soda énervé.
- Et moi alors j’ai rivalisé avec Cousin qui semble être le meilleur buteur de l’équipe. Répondit Jito »
Soudain le téléphone sonna, c’étais Katagiri.
« J’ai vu que vous étiez sur le banc de touche pour ce premier match j’espère que vous avez compris pourquoi ! Dit Katagiri au japonais ( et oui il parle aux 4 joueurs en même temps grâce à l’haut-parleur)
- Mais vous vous êtes occupé de notre transfert ici alors que vous saviez qu’on seraient remplacents ?
- Oui, Mr Goudet est vraiment un bon entraîneur il compte énormement sur vous cette saison et m’a annoncé
que vous serez sûrement prêt pour le mondial 2002 à la fin de la saison. C’est pour ça que j’ai tous fait pour que vous partiez là-bas.
- Mais comment être prêt si on ne joue pas ? ? Demanda Sano.
- Voyons vous n’avez pas compris ce que votre coach veux ! ! Il a vu votre potentiel est a compris que vous pouvez encore beaucoup apprendre, il attend de vous un entraînement d’arrache pied, que vous inventiez de nouvelle technique. Bref que vous mouillez le maillot a l’entraînement. Allez je vous laisse j’attend de voir vos premier pas dans quelque match. Et Katagiri raccrocha.
- Bon j’y vais. Dit Nitta avant de partir.
- Bon, ça vous dit d’aller ce dégourdire les jambes ? Demanda Jito. »
Sano, Jito et Soda sortirent que nous préparent-ils ? ?
Nitta marche dans la rue avec un avis de passage dans les mains ( vous savez pour les colis )
Arriver à la poste il repartit avec un colis d’ou il y sorti une balle noir avec un petit mot :
« Voilà la médecine balle noir que tu m’as demandé, j’espère qu’elle te sera utile.
Hyuga. »
Et Nitta fila balle au pied dans un parc pour s’entraîner.
Un mois plus tard les manceaux sont 3ème du championnat après un match nul face à Saint-Étienne 0-0, les manceaux ont 2 points de retard sur les leaders Ajaccio et Le Havre. Goudet comprend que malgré la défense sans faille de Wakashimazu est le brio du Cousin en attaque, l’équipe ne repose que sur un nombre limité de joueur efficace, il va falloir faire joueur le reste des japonais mais sont-ils prêt ? ? ?
Mais ils vas falloir faire vite les matchs contre Le Havre et Ajaccio arrivent.
Ces deux clubs ont la meilleur attaque du championnat avec 20 buts en 4 matchs
Les manceaux eux ont la meilleur défense avant de recevoir Laval pour le derby attendu par tous le supporteur du club alors que Le Havre et Ajaccio doivent ce rencontrer.

_________________
avatar
aoi
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 25
Localisation : Grigny
Equipe : Collegien
Loisirs : Trop long à dire
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aoi

Message par aoi le Dim 28 Mai - 16:41

CHAPITRE 3 : LES JAPONAIS TITULAIRES



Le Mans prépare le prochain match par un entraînement a huit clos, moi même je ne peux y accéder ( lol )
Goudet ressort du centre d’entraînement méduser il ne pensait pas que son idée serait si concluante mais on pourra le savoir au prochain match.
Une nouvelle compo d’équipe fut annoncer aux joueurs avant le match.
Avec Wakashimazu dans les buts. Poulard, Bridonneau et en défense central le duo Soda-Jito. Des milieux Thomert, Bonnart, Hautcoeur et du meneur de jeu Sano. Et enfin le duo d’attaquant Cousin-Nitta.
Avec cette équipe Le Mans sort enfin ses griffes.
Le match est a sens unique le duo offensif Coulibaly-Mauricio est muselé par Jito et Soda et le duo Nitta-Cousin est imbattable le match se fini par le score de 7-0 pour Le Mans grâce a 5 tirs du faucon de Nitta qui devient en 1 match 5ème au classement des buteurs derrières les Tachibana et le duo Le Tallec Pongolle.

_________________
avatar
aoi
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 25
Localisation : Grigny
Equipe : Collegien
Loisirs : Trop long à dire
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aoi

Message par aoi le Dim 28 Mai - 16:43

CHAPITRE 4 : LE HAVRE/AJACCIO




Pendant ce temps au Havre, les joueurs d’Ajaccio arrivent à la gare à peine sorti du train les jumeaux Tachibana veulent taper dans le ballon et les voilà entrain de démarrer une série de une deux entre les quais, les joueur français de l’équipe se tordent de rires en les voyants faire, mais tous les joueurs savent que ce match est capital car le gagnant prend une bonne option pour le titre.
Le match commence d’un coté on peut voir la défense havraise composé de Ichijo, Nishio, Nakayama, Kishida et Urabe. Et une attaque composés des 2 attaquants français des – de 17ans Le Tallec Pongolle.
De l’autre coté une grande attaque avec un Izawa meneur de jeu de kisuga et Taki sur les ailes pour soutenri le duo Tachibana, question défense Takasugi rendra plus simple la tache de Trévisan l’ancien Marseillais.
Le coup de sifflet retenti les Tachibana font l’engagement et parte en une deux mais le duo Le Tallec Pongolle ne réagit pas :
« On compte sur vous les japonais. Dit Le Tallec. »
Et le duo courent se placer en attaque. Pendant ce temps les tachibana continue leur série de passe rapide et se rapproche des buts mais le quatuor du Havre ce met en route :
« On a travaillé trop dur et vous allez voir le résultat de cet entraînement, de notre vitesse acquise. MÊME TSUBASA NE POURRAIT PAS NOUS PASSER . Dit Urabe »
La défense et l’attaque adverse se croise et le quatuor reprend la balle.
Mais l’ancien trio de la Shutetsu arrive :
« On sais les contrer on doit couper toutes le passes qui partirons vers leurs attaquants. Dit Izawa. »
Mais le quatuor réalise une série de passe rapide et efface le trio et adresse une passe vers Le Tallec celui-ci amorti le ballon et se retourne mais voilà Takasugi qui arrive et le charde de l’épaule mais Le Tallec adresse rapidement une passe a son partenaire avant de s’effondrai à cause de la charge, l’arbitre laisse l’avantage
Pongolle récupère le ballon est arme un magnifique boulet de canon à la Napoléon, mais Takasugi le contre de la jambe et la puissance est diminué, Trévisan plonge est boxe le ballon.
Mais le ballon est toujours en jeu et reviens vers Pongolle, qui arme une reprise de volée mais Izawa revennu défendre arme aussi une reprise de volée, le deux joueurs sont dans le même timing le ballon s’élève mais Takasugi le dégage.
Le match reste équilibré les deux équipes se neutralisent et la première mi-temps se termine sur le score de 0-0
C’est l’engagement de la 2ème mi-temps Pongolle-Le Tallec se mettent route et démarre eux aussi par une série de une-deux tellement rapide que les Tachibana ne peuvent réagir, le ballon parviens à Le Tallec, Izama fonce sur lui mais le Tallec d’une superbe roulette à la Tsubasa l’efface et transmet a Pongolle qui contrôle et arme un tir boulet de canon mais Takasugi fait opposition de son corps, il est repoussé sur le choc le ballon roule Pongolle fonce mais Trevisan sort et sauve son camp, le ballon file vers Taki qui dribble sur l’aile en une-deux avec kisugi puis Taki centre vers les buts, les Tachibana reprennent leur vieille technique du tir en triangle Kazuo prend appui sur les poteaux s’élève et passe le ballon à Masao qui complètement démarquer tir et marque mais l’arbitre siffle un hors jeu, toute la défense du Havre c’est avancé sous les ordres de Urabe. Il reste 35 minutes de jeu Ichijo tir rapidement le coup de franc qui s’envole vers Pongolle qui amorti et part en drible rapide, mais Izawa ne compte pas le laisser passer, c’est une lutte au coude à coude qui démarre.
« Je ne te laisserais pas passer. Ce dit Izawa
- Il est coriace ce nippon mais il ne m’arrêtera pas. Se dit Pongolle »
Les deux joueurs frappe le ballon en même temps et le ballon s’élève dans les airs Le Tallec qui suivait saute pour reprendre le ballon en retournée mais Takasugi fait écran de son corps, Le Tallec jète un regard sur Pongolle, les deux se sont compris, Le Tallec arrète son geste et passe le ballon à Pongolle celui-ci amorti fait un arme un tir, Izawa se jète mais c’étais une feinte et Pongolle passe Le Tallec qui fait une louche puis les 2 joueurs court à la retomber du ballon et arme un inattendu Twin Shoot, le ballon fuse et rentre dans les buts, malgré le plongeon de Trévisan.
A la 15 minutes de la 2ème mi-temps le Havre mène 1 à 0.
« On doit tous faire pour égaliser frangin.
- Ouais, Takasugi toi tiens prêt. On va égaliser. »
Les Tachibana se lance l’attaque mais cette fois si Pongolle et Le Tallec vont à l’heure rencontre, mais Masao passe en retrait à Izawa et l’ancien trio de la Shutetsu se met en route.
« Ils vont nous faire le skylab vite préparons notre technique anti-skylab. Dit Urabe.
- Oui ça a vraiment etais utile de soutenir Nankatsu pendant le tournoi national des collèges. Répondit Kishida. »
Nishio et Kishida montent sur la transversale alors que Urabe et Nakayama se placent aux niveaux des poteaux.
Mais Ajaccio dans sa lancée ne s’en aperçoit même pas, Taki centre a ras de terre et les jumeaux font le skylab rasant mais Urabe prend appuie sur le poteaux et le contre de la tête, la balle rebondit jusqu'à Izawa :
« Maintenant les jumeaux ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! Crie Izawa. »
Les jumeaux se retourne et voient Takasugi courir derrière Izawa, Izawa fait un lob devant les buts, Takasugi glisse et les jumeaux prennent appuis sur les pieds de Takasugi :
« DOUBLE SKYLAB ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! »
Les jumeaux s’envolent ensemble c’est la technique du double skylab qu’ils exécutent habituellement avec Jito.
Les jumeaux frappe un Twin Shoot, mais Urabe n’abandonne pas s’appui à nouveau sur les poteaux et détourne le Ballon mais malheureusement il le détourne dans le petit filet intérieur des buts.
« Merde je ne savais pas qu’ils pouvais faire ça avec Takasugi. Dit Urabe. »
Le match reprend sur des attaques défenses répéter, nous arrivons à la 35ème minutes, Taki reprend la balle sur l’aile et centre Nishio s’élance du haut de la transversale mais le ballon est trop haut, Kisugi réceptionne de l’autre coté de la surface et cette fois fait un petit lob dans la surface, Les jumeaux prennent à nouveau appel sur les pieds de Takasugi et s’élance mais Urabe au sol prend appuie sur les poteaux et parviens à les contrer la balle s’élève dans les airs mais Kishida encore sur la transversale saute et dégage le ballon de la tête, le ballon arrive dans les pieds de Le Tallec.
« On y va Florent. Cria Le Tallec.
- Ouais on doit marquer. »
Et les deux joueurs s’élance a l’assaut des buts, il reste quelques minutes de jeux, Le Tallec dribble les défenseurs adverses et passe a Sinama-Pongolle qui arme un tir boulet de canon.
Toute l ‘équipe d’Ajaccio se retourne :
« STEPHANE ARRETE LE ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! »
Trévisan s’élance plonge et parvient à le boxer sur le poteaux, mais la balle reviens vers le duo havrais. Les deux joueurs, ils arment un twin shoot en reprise de volée, mais Izawa reviens à pleine vitesse, passe entre les deux joueurs et lève sa jambe au niveau du ballon, le Twin Shoot est contré et pars en corner. Ajaccio est sauvé, l’arbitre siffle la fin du match.
1 partout entre Le Havre et Ajaccio.
Le Mans, Le Havre et Ajaccio sont leader de la D2.

_________________
avatar
aoi
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 25
Localisation : Grigny
Equipe : Collegien
Loisirs : Trop long à dire
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aoi

Message par aoi le Dim 28 Mai - 16:44

CHAPITRE 5 : NITTA, FAUCON OU PIGEON ? ? ?



Au Mans, l’équipe mancelle vient de voir le match à la télévision, mais les japonais ne semblent pas très surpris, Jito pense que le duo havrais ne devrais pas poser trop de problème, avec lui au marquage de Sinama-Pongolle et Soda le « tueur de champion » au marquage de Le Tallec et si ils parviennent à passer Wakashimazu est tout à fait capable d’arrêter le tir boulet de canon.
Soda lui pense que le double Skylab, avec Takasugi n’est pas très puissant, Nitta a malgré tout remarquer que ses anciens senpai, Urabe et Izawa ont énormement progresser, tout comme son ancien partenaire Ichijo.
La saison continue et Le Mans continue sur ça lancer avec Nitta qui marque un coup du chapeau à chaque match, et devient le meilleur buteur de D2 et la défense mancelle n’a toujours pas encaissé de but.
Le choc entre Ajaccio et Le Mans est arrivé.
Les manceaux arrive au stade François Coty, suivie des cars des supporters venu en nombre les encourager.
Tous les supporters descendent des cars, il y a Julie Desmoulins une jeune fille de 18ans au Lycée le Mans Sud . Dans le même lycée ou nos 5 japonais vont apprendre le français 3 fois par semaine.
Elle est fan de foot et supporte Le Mans depuis des années.
Le coup d’envoi commence, Taki, Kisugi et Izawa avancent grâce à des série de passe rapide, mais les Tachibana sont biens marquer par Jito et Soda. Alors ils décident d’y aller à trois, Taki centre vers kisugi qui tir une reprise de volée mais wakashimazu bloque le ballon et le relance vers Sano qui pars en drible il efface un havrais, lève la tête mais a sa grande surprise, Cousin est marquer par Takasugi et Nitta est marqué par Izawa.
Sano décide d’y aller seul mais Taki et Kisugi fonce le marquer alors il tente une longue passe vers Cousin qui récupère le ballon se retourne, Takasugi est face à lui, mais il l’efface par un petit pont sous les énormes jambes du libero et tir son tir de l’Ours, mais Trévisan se déploie et boxe le ballon qui se dirige vers Izawa et Nitta. Nitta récupère le ballon mais il est au coude à coude avec Izawa, Nitta arrête sa course et se retrouve face à face avec Izawa, il tente un grand pont grâce à sa pointe de vitesse il compte vite le distancer, mais Izawa se retourne et détourne le ballon en corner. Soda tir le corner avec une passe rasoir vers Nitta qui s’élève et arme un retournée acrobatique mais Izawa fait de même et le contre. Kisugi récupère le ballon et part en drible les jumeaux sont démarquer alors il fait un petit lob vers les buts les jumeaux arment un Skylab rasant mais Jito se met sur la trajectoire des jumeaux. Ils ne s’élancent pas et le ballon est capté par Wakashimazu. Les deux équipes se neutralisent complètement, toujours 0-0 à la pause.
Le match reprend et Nitta part en drible, mais les Tachibana tacles ensemble et Nitta perd le ballon, les jumeaux partent à l’attaque mais Masao est taclé par Soda mais le ballon roule vers Taki qui fait un très haut lob vers les buts, les jumeaux exécute un Skylab aérien, Kazuo est dans les airs, Jito ne peux plus le gêner, il reprend le ballon de la tête mais wakashimazu se déploie et capte le ballon. Les jumeaux échouent.
Le match continue sous la domination ajaccienne, le temps passe, Sano à le ballon mais Izawa abandonne le marquage de Nitta, Sano en profite pour tenter une passe vers Nitta mais Izawa s’y attendais et l’intercepte, il avance et fait un lob, Takasugi glisse au sol les jumeaux prennent appuis sur ses pieds et sont projetés ensemble, mais Jito se met sur la trajectoire :
« Ils ne peuvent marquer que grâce à leurs techniques aériennes, ils ne savent rien faire d’autres. Dit Jito »
Mais les jumeaux passent juste au dessus de Jito mais ils sont contrer par Soda grâce à un retournée acrobatique, le ballon contrer arrive vers Taki et Kisugi.
« Jito pense que seul les jumeaux peuvent marquer avec leurs techniques aériennes, on lui prouver que non. Dit Taki.
- Nous aussi on s’est entraîné et ils vont voir la progression du duo d’argent d’Ajaccio. Pensait Kisugi. »
Les deux joueurs frappent un Twin Shoot, à la surprise de tous. Mais Wakashimazu plonge et grâce à son instinct de karatéka, il parvient à capter le ballon.
« Moi aussi j’ai progressé. Dit-il »
Il dégage sur Nitta qui lutte au coude à coude avec Izawa, mais Izawa parvient à lui subtilisé le ballon en deux temps en feintant être déséquilibré et taclant quand Nitta tenta de passer. Izawa a acquis tous son savoir footbalistique en jouant aux cotés de Tsubasa pendant son jeune age.
« Maintenant les jumeaux ! ! ! ! ! Dit Izawa. »
Et immédiatement il effectue un lob très haut dans la surface .
Takasugi se couche et les jumeaux prennent à nouveau appui sur ses pieds mais cette fois si, ils sont projetés très haut dans les airs, et réalisent un retournée acrobatique simultanément.
Le ballon ballote vers les buts mais d’un réflexe étonnant Jito saute, le ballon le frappe à l’épaule, Wakashimazu prend appuie sur les poteaux et boxe le ballon qui tombe dans les pieds de Soda. Nous sommes dans les arrêts de jeux
Soda drible puis fait une passe rasoir vers Nitta. Dans les tribunes Julie s’élève :
« Aller Nitta, marques ! ! ! Crie t-elle. »
Nitta, marqué par Izawa, fais un tir du faucon sans contrôle dans une position difficile mais Trévisan boxe le ballon, Nitta n’en crois pas ses yeux, il est a genou, l’arbitre met son sifflet à la bouche mais Cousin fonce, Trévisan est toujours au sol, reprend de volée le ballon et marque pleine lucarne.
Le Mans gagne se choc dans les arrêts de jeu pourtant Nitta lui reste à genou sur le terrain comme un perdant :
« Je n’est pas fait de coup du chapeau, je n’ai même pas marquer, je… J’ai perdu ! »
Nitta semble tétaniser, il semble avoir perdu sa combativité, sportivement Izawa va le relever et le ramène aux vestiaires.
Le Lendemain matin, dans « l’équipe » dans les pages réserver à la D2 on pouvais y lire :
Le Mans dans la douleur.
Le Mans à remporter le choc Ajaccio/Le Mans dans la douleur sur le score de 1 à 0, Le Mans a beaucoup peiné pour remporter se match à l’image de son buteur n°1 Shun Nitta qui hier soir ressemblais plus à un pigeon qu’a un faucon…
Nitta n’est plus le même depuis le match.
Au match suivant face à Gueugnon, il est complètement neutralisé par le marquage de Boniface et il est remplacé par Sanson à la fin du premier ¼ d’heure.
Il sort du stade.

_________________
avatar
aoi
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 25
Localisation : Grigny
Equipe : Collegien
Loisirs : Trop long à dire
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aoi

Message par aoi le Dim 28 Mai - 16:45

CHAPITRE 6 : LA RENAISSANCE DU FAUCON




Il sort de stade. Mais est suivi par Julie, Nitta se retourne et se retrouve face à elle :
« Tu es dans le lycée ou j’apprend le français ? Demande Nitta.
- Que t’arrive t-il, tu n’est plus le joueur que j’ai vu au début d’année s’entraînant très dur pour progresser, depuis que tu gagnes tout tes matchs, tu te relâches et tu ne joue plus le même jeux si vif et puissant, qui faisait que je t’admirais. Pourquoi ? Répond ! Dit elle.
- Tu as raison, je reconnais ta voie, c’est toi qui m’encourageais pendant les matchs, ( et oui dans Captain Tsubasa on arrive à entendre sur le terrain tous ce qui est crié des tribunes) je suis désoler de t’avoir déçus. Répondit Nitta en s’éloignant. »
Le lendemain, Julie se dirigea vers le centre d’entraînement de l’équipe de foot en espérant que Nitta est comprit ce qu’elle lui a dit et qu’il s’y entraînerais.
Nitta est sur la pelouse, avec la balle au pied :
« Elle a raison, je me suis relâché, à cause des victoires qui s’enchaînent. Tsubasa dirait sûrement que ce n’est pas par tranquillité d’esprit mais par prétention, et s’entraînant dur on transforme sa prétention en confiance en soi, je dois me relever de cette mauvaise passe et grâce à la médecine balle de Hyuga je vais me relever et mettre au point un nouveau tir, le néo tir du faucon. »
Julie arriva et sourit en le voyant s’entraîner dur. La voyant Nitta s’arrête pour lui parler :
« Quel est ton nom ? Demande t-il.
- Julie.
- Merci Julie, grâce à toi j’ai retrouver mon envie de vaincre.
Elle lui donne une serviette et lui dit :
- Essuie-toi et continue »
De loin Wakashimazu observe la scène :
« Nitta, content de voir que tu vas redevenir le buteur n°2 du Japon, moi aussi il va falloir que je m’entraîne dur si je veux jouer la coupe de Monde 2002. Se dit-il »
Tous les jours la même scène se rejoue, avec Nitta s’entraînant dur et Julie l’admirant.
Nitta a déjà reprit sa place dans l’équipe depuis quelque temps. Et marque encore plus de but qu’auparavant.
Mais le dernier match avant le mercato d’hiver arrive et se dernier match est face au Havre.
Mais Nitta se demande si son entraînement est efficace, il demande à Wakashimazu de lui servir de gardien.
Wakashimazu se place dans les buts, Nitta se dit qu’il dois enfin réussir à marquer un but de loin à Wakashimazu, Nitta drible, je dois d’abord l’envoyer dans un coté se dit-il. Il tir son tir du faucon, Wakashimazu ne comprend pas que le tir aille si doucement. Wakashimazu plonge mais il n’a pas le ballon qui est trop croisé, le ballon frappe le poteau droite et reviens vers Nitta, Nitta est hors de la surface. :
« Allez, NEO TIR DU FAUCON »
Une lumière blanche pars de son pied droit, mais Wakashimazu n’abandonne pas, il saute et prend appui sur le poteau, il tend les bras mais le ballon est trop rapide, il tend sa main avec un shutô, il touche la ballon la trajectoire reste inchangé et déchire le filet.
Wakashimazu n’en reviens pas il a cru revoir le Néo tir du Tigre de son ancien capitaine.
Nitta lui pense qu’il lui faut encore progresser car Wakashimazu est parvenu a toucher le ballon.
Il se félicite mutuellement, Mais ken lui dit de ne pas dévoiler son tir, qu’il leur servirais pour l’étape suivante après le mercato.
Voilà le match contre Le Havre, il est très important car Le Mans est premier avec 2 points d’avances, si ils le remportent, ils seront champion d’automne, mais si ils le perdent ils perdent leur première place.
Nitta est avec Julie :
« Julie grâce à toi j’ai pu relever la tête et pour te remercier, je te promet de faire le coup du chapeau dans ce match.
- Shun, je suis sur que tu y arriveras. »
Et shun rejoint ses coéquipiers pour le match.
C’est les retrouvailles entre Nitta et ses anciens senpai de quand il étais encore à la Ohtomo et à Nankatsu.
Les deux équipes pénètrent sur le terrain. Urabe est en face de Nitta :
« Tu ne passeras pas, on a beau être d’anciens équipier je n’aurais aucune pitié.
- J’y compte bien, j’ai promit à quelqu’un que je ferais le coup du chapeau, et je serais déçu de tenir ma promesse face à une défense qui me laisserais passer ! Je réaliserais le coup du chapeau en montrant que le kohai a dépasser les senpais. » Les deux joueurs se serrent la main. »

_________________
avatar
aoi
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 25
Localisation : Grigny
Equipe : Collegien
Loisirs : Trop long à dire
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aoi

Message par aoi le Dim 28 Mai - 16:46

CHAPITRE 7 : UN FAUCON MECONNAISSABLE



Le coup d’envoi est sifflé.
Nitta reçoit le ballon est drible vers les buts adverses, Le Tallec et Sinama-Pongolle le laissent passer, il efface en une deux avec Sano 2 joueurs havrais, mais le quatuor du havre ce met en marche, il feinte Nakayama, mais Kishida le tacle. Nitta saute et évite la tacle mais Urabe saute à son tour pour lui prendre le ballon, Nitta a juste le temps de talonner pour Sano en retrait, avant de chuter. Nishio et Nakayama court marquer Sano qui passe rapidement à Cousin, mais il est marqué par Kishida, il parviens malgré tout a centrer vers Nitta qui est marqué par Urabe, il le devance grâce à sa pointe de vitesse et tir une reprise du faucon, Ichijo plonge est l’arrête :
« Ton taux de réussite avec moi sera de 0%, je te connais par cœur.
- C’est vrai que on joue dans les mêmes équipe depuis qu’on a étais champion national benjamin. Se dit Nitta »
Ichijo relance rapidement, Le Tallec est en possession du ballon il drible, d’une superbe feinte, Hautcoeur mais se retrouve face à Soda les deux joueurs lutte au coude à coude, Soda feinte est tacle, mais le Tallec à une bonne protection de balle et Soda ne parviens qu’a lui enlever des pieds mais Sano suivait et récupère le ballon et part dans un drible endiablé. Il efface un puis deux joueur, mais Cousin est toujours marqué par Kishida et Nitta toujours marqué par Urabe. Il tente alors d’y aller seul, d’une feinte de corps il efface Nishio mais Nakayama l’attendais et le tacle, mais Soda suivais est récupère le ballon drible est tire un tir lame de rasoir. Ichijo plonge est l’arrête.
Et rapidement, profitant que Soda soit avancer il dégage vers Le Tallec qui contrôle le ballon mais Jito laisse démarquer Sinama-Pongolle pour reprendre le ballon, il charge violemment de l’épaule Le Tallec qui dans sa chute transmet le ballon à Sinama-Pongolle qui contrôle mais à une vitesse impressionnante, Wakashimazu sort de ses buts et subtilise le ballon au français et relance vers Thomert.
Les deux équipes luttent au milieu de terrain.
« Donner moi le ballon je vais marquer. Crie Nitta à son équipe. »
Jito récupert le ballon est drible puissamment. Puis il tire du milieu de terrain Nitta court mais le ballon le dépasse et au rebond repart vers Nitta marquer pas Urabe.
Mais Nitta d’une aile de pigeon lob Urabe et reprend le ballon derrière lui. Mais il est dos au but est en plus il y a encore Urabe et Ichijo pour le gêner.
Mais il n’abandonne pas fait volte face mais Urabe le tacle littéralement, Nitta l ‘évite d’un saut et part en drible.
Nishio revenu se placer lui fait face mais Nitta en feintant une passe pour Cousin. Il arme son pied droit, Ichijo part à gauche mais Nitta change son pied d’appui et tire du gauche Ichijo est pris à contre pied et c’est le but.
On a pu voir sur ce but tous les progrès que Nitta a fait depuis son match contre Ajaccio.
C’est la Mi-temps.
Ichijo est effondrer par le but qu’il a encaisser. Urabe lui aussi ne comprend, il viens de comprendre que le Nitta qui joue en face, a encore plus progresser que lui.
Il est décider quand 2ème Mi-temps, Nitta sera marqué par Urabe et Kishida, alors que Cousin lui sera marqué par Nakayama.
Du coté du Mans Nitta est congratulé, personne ne s’attendais à cette technique qu’il a acquise en si peu de temps d’entraînement.
Mais Nitta ne sera heureux que quand il aura tenu sa promesse faite à Julie qui lui a permit de comprendre ses erreurs de jeunesse qui lui ont fait reprendre l’entraînement. Mais il lui manque encore 2 buts.
Les joueurs retournent sur le terrain.
Le Tallec et Sinama-Pongolle, partent en une-deux. Ils passent Sano mais Nitta parviens à couper une des passes et il part en drible mais il voit tout de suite Urabe et Kishida le marquer, alors il passe le ballon à Cousin qui éfface Nakayama sur le contrôle orienter et arme un tir de l’ours mais Nishio se jète pour le contrer alors Cousin préfère centrer vers Nitta qui prend de vitesse Kishida et arme une reprise de volée mais Urabe se jète à son tour, Nitta le voie et finalement amortit le ballon est acélère, pour armer un tir du Faucon mais Ichijo sort des buts :
« Je n’encaisserais plus de but. Dit-il »
Il se jète dans les pieds de Nitta, Mais Nitta le lob d’une petite pichenette, Ichijo se retourne mais il est trop tard le ballon est dans les buts.
2-0 Pour le Mans.
A se moment il se tourne vers la partie des tribunes ou se trouve les supportèrent dont Julie et lève le pousse.
Seule Julie à comprit que se geste signifiais qu’il lui reste plus qu’un but à marquer pour le hat-trick.
Le Tallec fait l’engagement, et part en drible mais il est opposé à Sano. Un duel de techniciens commencent. Par un travaille de feinte, Le Tallec tente de l’effacer Sano tombe mais bloque le ballon dans sa chute et passe à Hautcoeur, la lutte est âpre au milieu de terrain.
D’un coté Le Tallec et Sinama-Pongolle sont marqués par Soda et Jito, de l’autre Nitta et Cousin sont marqués par le Quatuor défensif havrais. L’équipe qui prend contrôle du ballon est hésitante à faire une passe à ses attaquants et donc perd le ballon.
« N’hésitais pas passer moi le ballon. Crie Nitta »

_________________
avatar
aoi
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 25
Localisation : Grigny
Equipe : Collegien
Loisirs : Trop long à dire
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aoi

Message par aoi le Dim 28 Mai - 16:48

CHAPITRE 8 : UN FAUCON MECONNAISSABLE 2



Un jugement de la situation trop rapide. Sano récupère le ballon est lob rapidement vers Nitta mais Nakayama de grande taille saute est contre le ballon qui tombe dans les jambes de Urabe qui lance rapidement Le Tallec qui redescend attaqué le ballon.
Mais se retrouve face à Soda, Le Tallec et Sinama-Pongolle se regarde, ça y est ils se sont compris. Les deux joueurs se rapprochent est efface Soda d’un une-deux. Puis Sinama-Pongolle s’éloigne, Jito est désorienter, Mais Wakashimazu lui dit de rester sue Pongolle. Le Tallec est donc démarqué est arme un tir mais Soda est revenu est le contre d’un tacle rasoir, le ballon s’élève. Sinama-Pongolle court à la retomber du ballon mais sa pointe de vitesse lui permet de prendre de l’avance sur Jito. Il arme un tir boulet de Canon mais Jito se jète alors, il fait un petit lob et reprend le ballon derrière Jito, et tir un tir boulet de canon, mais Wakashimazu plonge est boxe le ballon, le ballon repart dans les airs.
« Florent, vas-y ! ! ! ! ! ! ! ! !
- Ouais Anthony. »
Sinama-Pongolle s’élance dans les airs pour faire un retournée acrobatique, mais Soda a suivi et fait lui aussi un retournée acrobatique pour le contrer, mais aucun des deux joueurs n’est dans le bon timing et ses Le Tallec qui suivais qui s’élance est réalise un puissant retourner acrobatique, mais Wakashimazu ne s’annonce pas vaincu et prend appui sur le poteau, et d’un shutô parvient à contrer le ballon. Jito s’en empare mais Sinama-Pongolle lui enleve le ballon des pieds avec un tacle, mais Soda le réceptionne et dégage le ballon, Le Tallec se jète mais c’étais un dégagement lame de rasoir. Nitta redescend au milieu de terrain pour reprendre le ballon. Et part seul en drible. Mais le quatuor se met en route, Kishida est le premier sur Nitta
« C’est moi qui te stopperais. Dit Kishida.
- A moi de jouer, je vais passer. Allez venez senpai. SERRATED FEINT ! ! ! ! ! : ( feinte en dent de scie) »
Nitta d’un spectaculaire coup de rein part sur la droite, et part très rapidement sur la gauche, entre Kishida et Nishio. Et repart vers la droite entre Nishio et Nakayama. Mais Urabe a compri et ce place sur la trajectoire que prendrais Nitta en partant vers la gauche. Mais Nitta change est va tout droit. Urabe tente un tacle désespéré mais Nitta l’évite en sautant, il est à l’entrer de la surface de réparation, mais Nitta retarde sa frappe pour finalement tirer un puissant enrouler qui se dirige vers la lucarne droite. Ichijo qui s’attendais à une frappe rectiligne tribuche est tombe, mais comme à l’entraînement avec wakashimazu le ballon frappe le poteau est s’envole dans les airs le public est déçu mais Nitta entre dans la surface.
« A 4 pattes Daniel. Crie Nitta. »
Cousin sans comprendre s’exécute et se met à 4 pattes au niveau du poteau. Nitta pour sauter plus haut, saute sur le dos de Cousin puis saute sur la transversale et saute à nouveau pour reprendre le ballon en retournée acrobatique, Ichijo qui est à nouveau debout ne peux absolument rien faire, Nitta est bien trop haut :
Nitta tir un néo tir du faucon malgré que le but soit assuré. Le ballon rentre dans les buts et s’enfonce dans le gazon.
Nitta montre du doigt la tribune des supporters. Julie pleure de joie, Nitta est devenu un attaquant impossible a arrêter.
Nous sommes dans les arrêts de jeux, Le Tallec fait l’engagement et passe a Sinama-Pongolle mais Nitta comme une fusée prend le ballon. Mais le duo français veulent à tous prit sauver l’honneur. Sinama-Pongolle tacle Nitta mais il l’évite en sautant mais Le Tallec anticipe, saute est récupère le ballon. L’arbitre regarde son crono. Le Tallec fait une petite louche et Le duo havrais arme un Twin Shoot de 70 mètres. Wakashimazu n’a aucun mal et l’arrête, d’une main. L’arbitre siffle la fin du match. Personne n’en crois leurs yeux. Ni les havrais, Ni les tachibana, ni le trio de la shêtetsu devant leur poste de télé. Le Mans viens de s’imposer facilement face au Havre. Grâces à un Nitta métamorphoser. Le Mans est champion d’automne.
Sportivement les japonais du havre viennent félicités Nitta.
Urabe serre la main a Nitta est lui dit :
« Nitta le kohai est devenu Nitta le Faucon. Ton jeux m’a rappeler Tsubasa. Mais au match retour, je compte bien gagner. Urabe rentre dans les vestiaires.
- Urabe-senpai, je t’ai battu mais tu étais, tu es et tu resteras un battant qui n’abandonne jamais. Penser Nitta. Puis c’est Ichijo qui viens le voir cette fois.
- Nitta. Tu as fais exprès de tirer sur le poteau pour pouvoir tirer discrètement un nouveau tir que tu as mit au point ?
- Oui je voulais tirer se tir dans un match officiel.
- Il semble dévastateur, merde même si tu n’avais pas tirer ton nouveau tir, l’enrouler serais rentrer alors que tu étais hors de la surface de réparation. Tu es loin maintenant. Je vais devoir travailler pour le match retour. »
Ichijo rentre à son tour dans les vestiaires.
Après la douche, Nitta sort du stade est trouve sur un banc à proximité Julie.
« J’ai réussi Julie, ce coup du chapeau, pour toi et pour l’équipe, je l’ai marqué.
- Oui, ton jeux m’a ébloui de beauté. »
Les deux s’enlacent. Wakashimazu sort à son tour du stade et les aperçois.
« Voilà la Sanaé de Nitta. Se dit-il avant de partir.

_________________
avatar
aoi
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 25
Localisation : Grigny
Equipe : Collegien
Loisirs : Trop long à dire
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aoi

Message par aoi le Dim 28 Mai - 16:50

CHAPITRE 8 : UN FAUCON MECONNAISSABLE 2



Un jugement de la situation trop rapide. Sano récupère le ballon est lob rapidement vers Nitta mais Nakayama de grande taille saute est contre le ballon qui tombe dans les jambes de Urabe qui lance rapidement Le Tallec qui redescend attaqué le ballon.
Mais se retrouve face à Soda, Le Tallec et Sinama-Pongolle se regarde, ça y est ils se sont compris. Les deux joueurs se rapprochent est efface Soda d’un une-deux. Puis Sinama-Pongolle s’éloigne, Jito est désorienter, Mais Wakashimazu lui dit de rester sue Pongolle. Le Tallec est donc démarqué est arme un tir mais Soda est revenu est le contre d’un tacle rasoir, le ballon s’élève. Sinama-Pongolle court à la retomber du ballon mais sa pointe de vitesse lui permet de prendre de l’avance sur Jito. Il arme un tir boulet de Canon mais Jito se jète alors, il fait un petit lob et reprend le ballon derrière Jito, et tir un tir boulet de canon, mais Wakashimazu plonge est boxe le ballon, le ballon repart dans les airs.
« Florent, vas-y ! ! ! ! ! ! ! ! !
- Ouais Anthony. »
Sinama-Pongolle s’élance dans les airs pour faire un retournée acrobatique, mais Soda a suivi et fait lui aussi un retournée acrobatique pour le contrer, mais aucun des deux joueurs n’est dans le bon timing et ses Le Tallec qui suivais qui s’élance est réalise un puissant retourner acrobatique, mais Wakashimazu ne s’annonce pas vaincu et prend appui sur le poteau, et d’un shutô parvient à contrer le ballon. Jito s’en empare mais Sinama-Pongolle lui enleve le ballon des pieds avec un tacle, mais Soda le réceptionne et dégage le ballon, Le Tallec se jète mais c’étais un dégagement lame de rasoir. Nitta redescend au milieu de terrain pour reprendre le ballon. Et part seul en drible. Mais le quatuor se met en route, Kishida est le premier sur Nitta
« C’est moi qui te stopperais. Dit Kishida.
- A moi de jouer, je vais passer. Allez venez senpai. SERRATED FEINT ! ! ! ! ! : ( feinte en dent de scie) »
Nitta d’un spectaculaire coup de rein part sur la droite, et part très rapidement sur la gauche, entre Kishida et Nishio. Et repart vers la droite entre Nishio et Nakayama. Mais Urabe a compri et ce place sur la trajectoire que prendrais Nitta en partant vers la gauche. Mais Nitta change est va tout droit. Urabe tente un tacle désespéré mais Nitta l’évite en sautant, il est à l’entrer de la surface de réparation, mais Nitta retarde sa frappe pour finalement tirer un puissant enrouler qui se dirige vers la lucarne droite. Ichijo qui s’attendais à une frappe rectiligne tribuche est tombe, mais comme à l’entraînement avec wakashimazu le ballon frappe le poteau est s’envole dans les airs le public est déçu mais Nitta entre dans la surface.
« A 4 pattes Daniel. Crie Nitta. »
Cousin sans comprendre s’exécute et se met à 4 pattes au niveau du poteau. Nitta pour sauter plus haut, saute sur le dos de Cousin puis saute sur la transversale et saute à nouveau pour reprendre le ballon en retournée acrobatique, Ichijo qui est à nouveau debout ne peux absolument rien faire, Nitta est bien trop haut :
Nitta tir un néo tir du faucon malgré que le but soit assuré. Le ballon rentre dans les buts et s’enfonce dans le gazon.
Nitta montre du doigt la tribune des supporters. Julie pleure de joie, Nitta est devenu un attaquant impossible a arrêter.
Nous sommes dans les arrêts de jeux, Le Tallec fait l’engagement et passe a Sinama-Pongolle mais Nitta comme une fusée prend le ballon. Mais le duo français veulent à tous prit sauver l’honneur. Sinama-Pongolle tacle Nitta mais il l’évite en sautant mais Le Tallec anticipe, saute est récupère le ballon. L’arbitre regarde son crono. Le Tallec fait une petite louche et Le duo havrais arme un Twin Shoot de 70 mètres. Wakashimazu n’a aucun mal et l’arrête, d’une main. L’arbitre siffle la fin du match. Personne n’en crois leurs yeux. Ni les havrais, Ni les tachibana, ni le trio de la shêtetsu devant leur poste de télé. Le Mans viens de s’imposer facilement face au Havre. Grâces à un Nitta métamorphoser. Le Mans est champion d’automne.
Sportivement les japonais du havre viennent félicités Nitta.
Urabe serre la main a Nitta est lui dit :
« Nitta le kohai est devenu Nitta le Faucon. Ton jeux m’a rappeler Tsubasa. Mais au match retour, je compte bien gagner. Urabe rentre dans les vestiaires.
- Urabe-senpai, je t’ai battu mais tu étais, tu es et tu resteras un battant qui n’abandonne jamais. Penser Nitta. Puis c’est Ichijo qui viens le voir cette fois.
- Nitta. Tu as fais exprès de tirer sur le poteau pour pouvoir tirer discrètement un nouveau tir que tu as mit au point ?
- Oui je voulais tirer se tir dans un match officiel.
- Il semble dévastateur, merde même si tu n’avais pas tirer ton nouveau tir, l’enrouler serais rentrer alors que tu étais hors de la surface de réparation. Tu es loin maintenant. Je vais devoir travailler pour le match retour. »
Ichijo rentre à son tour dans les vestiaires.
Après la douche, Nitta sort du stade est trouve sur un banc à proximité Julie.
« J’ai réussi Julie, ce coup du chapeau, pour toi et pour l’équipe, je l’ai marqué.
- Oui, ton jeux m’a ébloui de beauté. »
Les deux s’enlacent. Wakashimazu sort à son tour du stade et les aperçois.
« Voilà la Sanaé de Nitta. Se dit-il avant de partir.

_________________
avatar
aoi
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 25
Localisation : Grigny
Equipe : Collegien
Loisirs : Trop long à dire
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aoi

Message par aoi le Dim 28 Mai - 16:52

CHAPITRE 9 : DES VACANCES POUR PROGRESSER !



Le Mans est champion d’automne est vu le football qu’il on montré au dernier match, il sera impossible de leur reprendre la première place.
Mais les joueurs n’abandonne pas l’entraînement pour autant car, ils vont devoir relever un nouveau défi après les vacances.
La Coupe de France de football, les manceaux y tiennent car, elle leur permet de se mesurer des cette année à la D1 et de montrer à tous les managers de D1 qu’ils aurais du leur faire confiance.
Et en cas de victoire, la coupe d’Europe est au bout.
Le Mans a déjà passer deux tours fasse à des équipe de petite division ! Il ont d’ailleurs délaissé la Coupe de la Ligue, car il se voyais pas bataillé pour trois titre.
Mais c’est les vacances, les joueurs vont pouvoir souffler pendant deux semaines. Nitta se balade en compagnie de Julie, mais ça tête est ailleurs :
« Mon tir sera t-il efficace ? La D1 possède beaucoup de bon gardien, Rame de Bordeaux, Landreau de Nantes, Letizi de Paris, Coupet de Lyon, mais un petit peux en dessous on trouve, Penneteau de Bastia, Roma de Monaco et Runje de Marseille.
Ca ne sera pas facile, les gardiens de D1 sont incomparables à ceux de D2. Que faire ? Ce demande t-il.
- A mon avis, tu est toi aussi incomparable au attaquant de D2.
- Merci, mais je veux cette Coupe de France, et pour ça il me faut la certitude de pouvoir marquer.
- Peut être que j’ai une idée !
- Laquelle ?
- J’ai regardé un match de football à la télé, c’étais Barcelone contre Celta vigo et j’y est vu un asiatique marquer trois but pour Barcelone grâce à un tir avec un effet bizarre.
- Oui la feuille morte, ce joueur est japonais, c’est le meilleur japonais. Mais je ne vois pas ou est la solution ?
- Si tu arrives a fusionner la puissance de tes tirs avec l’effets de la feuille morte, ton tir serait imparable.
- Oui bonne idée mais ça va pas être facile, il faudrait déjà que je maîtrise la feuille morte ! Mais je peux essayer avec l’effet rasoir de Soda. Tu es génial. Dit-il avant de l’embrasser sur la joue.
Désoler !
- C’est pas grave. Bon je dois rentrer. »
Et il séparent mais Nitta lui coura prendre sa médecine balle, il avait déjà trouver le moyen de reproduire l’effet avant que la saison commence mais il ne s’en ai jamais servis. Il travail pour cumuler la puissance de son néo tir du faucon avec un effet se rapprochant de l’effet rasoir.
Wakashimazu de son coté, se questionne sur son niveau actuel.
« la D1 a de grand attaquant : Cissé d’Auxerre, Diouf de Lens, Nonda de Monaco. Mais surtout le duo Gavou Anderson de Lyon, Pauleta, Pierre, Christian de bordeaux, et surtout l’offensive parisienne Arteta, Ronaldinho, Okocha, Aloisio, Anelka et Misaki.
Sana oublier l’OM avec Napoleon et Olembe, Riverra, Alphonso, Takeshi et Sorimachi qui viennent de l’integrer au mercato.
Il va falloir que je m’entraîne dur.
Si je veux jouer la Coupe du Monde avec le Japon, si je veux devenir meilleur que Genzô Wakabayashi, je dois de venir le meilleur gardien japonais. Je vais allez à Okinawa voir le coach Kira. »
De leur coté, Soda, Jito et Sano sont eux partis en Russie ( car le vent y est puissant).
Tous les japonais exerçant en France s’entraîne très dur.
Car Takagiri leur a promit un match amical entre l’équipe de France espoir contre une équipe du Japon A’ composé uniquement de joueur évoluant en France.
Wakashimazu arrive à Okinawa.
« Coach Kira !
- Ken, tu ne te sens plus à la hauteur ? »
Quelque jours plus tard :
« Releves toi ! Ken. Tu dois nager jusqu'à la bouée là-bas. »
Wakashimazu nage à contre courant face a des grandes derferlantes de vagues.
Pendant ce temps Nitta s’entraîne pour s’endurcir, il veut devenir aussi solide que Hyuga. A Brest, il s’entraîne à courir sur la plage pendant de longue heure en portant Julie sur ses épaules. Puis il se met à nager dans les vagues bretonnes en portant une combinaison de plusieurs kilo.
Le match arrive a grand pas, il tombe juste à la fin du mercato. Comme prevu, Takeshi Sawada et Kazuki Sorimachi, ont à leur tour poser leurs valises en France, à Marseille.
Taichi Nakanishi pose les siennes au Mans ou il vient doubler Wakashimazu depuis la promotion de Pedemas au poste d’entraîneur des gardiens.

_________________
avatar
aoi
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 25
Localisation : Grigny
Equipe : Collegien
Loisirs : Trop long à dire
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aoi

Message par aoi le Dim 28 Mai - 16:53

CHAPITRE 9 : DES VACANCES POUR PROGRESSER !



Le Mans est champion d’automne est vu le football qu’il on montré au dernier match, il sera impossible de leur reprendre la première place.
Mais les joueurs n’abandonne pas l’entraînement pour autant car, ils vont devoir relever un nouveau défi après les vacances.
La Coupe de France de football, les manceaux y tiennent car, elle leur permet de se mesurer des cette année à la D1 et de montrer à tous les managers de D1 qu’ils aurais du leur faire confiance.
Et en cas de victoire, la coupe d’Europe est au bout.
Le Mans a déjà passer deux tours fasse à des équipe de petite division ! Il ont d’ailleurs délaissé la Coupe de la Ligue, car il se voyais pas bataillé pour trois titre.
Mais c’est les vacances, les joueurs vont pouvoir souffler pendant deux semaines. Nitta se balade en compagnie de Julie, mais ça tête est ailleurs :
« Mon tir sera t-il efficace ? La D1 possède beaucoup de bon gardien, Rame de Bordeaux, Landreau de Nantes, Letizi de Paris, Coupet de Lyon, mais un petit peux en dessous on trouve, Penneteau de Bastia, Roma de Monaco et Runje de Marseille.
Ca ne sera pas facile, les gardiens de D1 sont incomparables à ceux de D2. Que faire ? Ce demande t-il.
- A mon avis, tu est toi aussi incomparable au attaquant de D2.
- Merci, mais je veux cette Coupe de France, et pour ça il me faut la certitude de pouvoir marquer.
- Peut être que j’ai une idée !
- Laquelle ?
- J’ai regardé un match de football à la télé, c’étais Barcelone contre Celta vigo et j’y est vu un asiatique marquer trois but pour Barcelone grâce à un tir avec un effet bizarre.
- Oui la feuille morte, ce joueur est japonais, c’est le meilleur japonais. Mais je ne vois pas ou est la solution ?
- Si tu arrives a fusionner la puissance de tes tirs avec l’effets de la feuille morte, ton tir serait imparable.
- Oui bonne idée mais ça va pas être facile, il faudrait déjà que je maîtrise la feuille morte ! Mais je peux essayer avec l’effet rasoir de Soda. Tu es génial. Dit-il avant de l’embrasser sur la joue.
Désoler !
- C’est pas grave. Bon je dois rentrer. »
Et il séparent mais Nitta lui coura prendre sa médecine balle, il avait déjà trouver le moyen de reproduire l’effet avant que la saison commence mais il ne s’en ai jamais servis. Il travail pour cumuler la puissance de son néo tir du faucon avec un effet se rapprochant de l’effet rasoir.
Wakashimazu de son coté, se questionne sur son niveau actuel.
« la D1 a de grand attaquant : Cissé d’Auxerre, Diouf de Lens, Nonda de Monaco. Mais surtout le duo Gavou Anderson de Lyon, Pauleta, Pierre, Christian de bordeaux, et surtout l’offensive parisienne Arteta, Ronaldinho, Okocha, Aloisio, Anelka et Misaki.
Sana oublier l’OM avec Napoleon et Olembe, Riverra, Alphonso, Takeshi et Sorimachi qui viennent de l’integrer au mercato.
Il va falloir que je m’entraîne dur.
Si je veux jouer la Coupe du Monde avec le Japon, si je veux devenir meilleur que Genzô Wakabayashi, je dois de venir le meilleur gardien japonais. Je vais allez à Okinawa voir le coach Kira. »
De leur coté, Soda, Jito et Sano sont eux partis en Russie ( car le vent y est puissant).
Tous les japonais exerçant en France s’entraîne très dur.
Car Takagiri leur a promit un match amical entre l’équipe de France espoir contre une équipe du Japon A’ composé uniquement de joueur évoluant en France.
Wakashimazu arrive à Okinawa.
« Coach Kira !
- Ken, tu ne te sens plus à la hauteur ? »
Quelque jours plus tard :
« Releves toi ! Ken. Tu dois nager jusqu'à la bouée là-bas. »
Wakashimazu nage à contre courant face a des grandes derferlantes de vagues.
Pendant ce temps Nitta s’entraîne pour s’endurcir, il veut devenir aussi solide que Hyuga. A Brest, il s’entraîne à courir sur la plage pendant de longue heure en portant Julie sur ses épaules. Puis il se met à nager dans les vagues bretonnes en portant une combinaison de plusieurs kilo.
Le match arrive a grand pas, il tombe juste à la fin du mercato. Comme prevu, Takeshi Sawada et Kazuki Sorimachi, ont à leur tour poser leurs valises en France, à Marseille.
Taichi Nakanishi pose les siennes au Mans ou il vient doubler Wakashimazu depuis la promotion de Pedemas au poste d’entraîneur des gardiens.

_________________
avatar
aoi
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 25
Localisation : Grigny
Equipe : Collegien
Loisirs : Trop long à dire
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aoi

Message par aoi le Dim 28 Mai - 16:55

CHAPITRE 10 : 1er TEST FACE A LA D1. FRANCE ESPOIR et les meilleurs espoirs de D1.



Parc des princes. On est en 2002, l’équipe de France espoir arrive au stade. « L’équipe » révèle déjà l’équipe qui va débuter la rencontre.
Avec l’incontournable Mickaël Landreau dans les buts. Anthony Reveillère, Zouamana Camara, Boumsong et Brechet en défense.
Avec un mileu de terrain composée de Luccin, Dalmat, Malbranque. Et d’une triplette d’attaquant Govou, Luyindula et Djibril Cissé.
Les japonais arrivent à leur tours au Parc. C’est la première fois qu’ils y retournent depuis le titre international, il y a maintenant 7ans. A leur grande surprise il constate que c’est Jun Misugi qui les coachera pour ce match.
Il leur annonce la compo : Dans les buts Wakashimazu, en défense centrale Soda et Jito sur les couloirs Urabe et Takasugi. Au milieu recuperateur Izawa, Sur les ailes, les Tachibana et meneur de jeu Sawada. En Attaque Nitta et Sano. Sur le banc Nakanishi et Ichijo, Kishida, Nishio et Nakayama, Taki, Kisugi et Sorimachi. Les japonais enlevent leur survet et découvre à la surprise général, les musculatures de Wakashimazu et Nitta. Ils sont s’y surpris, qu’ils ne remarquent même pas que les jambes de Soda, Jito et Sano se sont développées.
Les joueurs entrent sur le terrain, les deux gardiens capitaines se font face. L’un des meilleurs gardiens français face à l’un des meilleurs gardiens japonais. Ils sont suivi par Nitta et Cissé. L’un est l’un des meilleurs attaquants du Japon, L’autre l’un des plus grands espoirs du moment, il entrera sûrement chez les A dans quelque mois.
Le match commence, Cissé a le ballon est drible rapidement vers les buts japonais grâce à un une-deux avec Luyindula, il efface Sano. Puis va défier Nitta, les deux joueurs sont au coude à coude, Cissé fait un grand coup d’épaule mais à sa grande surprise Nitta ne bouge pas d’un poil, Nitta d’un coup fait volte face et part se placé devant les buts, Cissé surprit se fait prendre le ballon par Izawa.
Les quatre milieux de terrain japonais part en passes rapides vers l’avant. Mais Takeshi se fait subtiliser le ballon par Peter Luccin l’ancien marseillais.
Luccin part en une deux avec Dalmat, mais Cissé est marqué pas Soda, Luyindula par Jito et Govou par Urabe.
Dalmat est face à Izawa, mais Izawa est effacé grâce à un chokkaku feint :
« Et oui ça a étais très bénéfique d’avoir jouer au coté de Shingo Aoi à l’inter. »
Soda crie :
« Takasugi viens marquer Cissé . »
Et Soda fonce vers Dalmat, grossière erreur. Dalmat ne perd pas de temps et centre vers Cissé, Soda est prit de court. Takasugi saute mais ne peut contrer le ballon.
Cissé contrôle arme un tir puissant, mais wakashimazu sort et dégage le ballon qui retombe dans les pieds de Dalmat qui centre à nouveau vers Cissé qui s’élève et arme un retournée acrobatique, sa spécialité. Mais Soda est revenu le marquer et arme lui aussi un retournée pour le contrer, les deux joueurs sont dans le même timing, Wakashimazu dégage le ballon vers Sawada. Sawada drible mais se retrouve face à Brechet mais Sawada l’efface grâce à une feinte mais il voit que Nitta et Sano sont marqués alors il fait un haut lob devant les buts,
Masao est lancé très grâce au skylab, et il reprend le ballon grâce à un retournée mais Landreau ce temps est capte le ballon.
Il relance sur Malbranque, qui part en drible mais est prit au marquage par Kasuo, il parvient à passer le ballon à Govou qui commence un face à face contre Urabe, mais finalement Urabe recule et s’adosse au poteau comme çi il étais blessé, finalement c’est Takasugi qui vient tacler Govou mais celui-ci saute pour eviter le tacle puis il centre vers Cissé, Cissé et Soda court à la retomber du ballon mais Urabe s’appuie sur le poteau et coupe le trajectoire du ballon.
Le ballon est contrôlé par Izawa, les Tachibana entre dans la surface, Brechet et Reviellère vont les marquer.
Izawa accélère, mais Dalmat va à ça rencontre Izawa accepte le défi, Izawa tente de passer par des séries de feinte mais Dalmat ne se laisse pas avoir, les deux joueurs vont frapper le ballon en même temps mais au dernier moment Izawa accélère sont geste et réalise une petite pichenette qui lob le pied de Dalmat, mais Dalmat dans son geste touche le pied d’Izawa qui trébuche, le ballon est récupéré pas Sawada, qui lui se retrouve face à Luccin. Ces leurs 2ème face à face, mais Sawada n’est pas surpris cette fois, il lobe Luccin et court récuperer le ballon derrière lui, mais Luccin ne s’avoue pas vaincu, il tacle en tournant sur lui même, Sawada l’évite en sautant, et part en drible. Il passe le ballon à Nitta, il contrôle se retourne et aperçoit Camara armer un puissant tacle glissé, mais Nitta saute est l’évite :
« Tu es tombé dans le piège. Se dit Camara en se relevant. »
Nitta part en drible poursuivi par Camara, mais Boumsong va aussi à sa rencontre.
« Il vont me prendre en sandwich et vont vouloir me prendre le ballon en deux temps, comme le faisait Diaz et Pascual au tournoi international cadet. Se dit Nitta.
- Aller saute pour que je te prenne le ballon en plein vol. Se dit Camara. »
Boumsong arme un tacle glissé, mais Nitta réalise sa Serrated feint au lieu de sauter, mais Camara saute pour éviter Boumsong, à peine au sol, il tacle latéralement Nitta mais saute à son tour, Camara lève la jambe mais Nitta prend appui dessus et saute plus, puis dans les airs il tire un néo tir du faucon, Landreau plonge mais ne peut toucher le ballon qui transperce les filets.
1-0 pour le Japon A’.
La mi-temps est sifflé après cette magnifique action japonaise.
Le bleuet n’en revienne pas, ils vont devoir prendre le Japon au sérieux.
Les japonais eux veulent plus de buts.
Le match reprend, Nitta par en drible et efface Cissé par une superbe roulette, puis Dalmat se présente à lui mais Nitta talonne pour Sano qui passe à Sawada qui remet à Nitta au 30 mètres, mais Nitta impatient tir son néo tir du faucon, mais Landreau plonge et boxe le ballon, Camara reprend le ballon est dégage vers Dalmat, qui fait une longue passe pour Cissé mais il ne peut tirer car il est marqué par Soda, alors il fait un petit lob, luyindula et Govou sont à la retomber du ballon ils arment un twin shoot en reprise de volée, mais comme il l’avait fait contre Pongolle-Le Tallec face au Havre, Izawa passe en taclant entre les deux joueurs et contre le ballon en levant la jamben mais le tir est trop puissant et la jambe d’Izawa ne résiste pas, mais Wakashimazu arrête le ballon sans problème et relance pour Sawada qui part en drible suivi de Jito, Sawada lob devant les buts Jito se couche est les jumeaux prennent appuis sur ses jambes et reprenne le ballon de volée mais Landreau plonge et capte la frappe, mais du sang gicle. Sa main n’a pas résister au néo tir du faucon et au Twin shoot.
L’équipe de France espoir fait quatre remplacements, Landreau est remplacé par Sebastien Frey le gardien parmesan. Malbranque est remplacé par Meriem le Bordelais, Govou est remplacé par Chapuis le marseillais et à la surprise de tous Luyindula est remplacé pas Nicolas Anelka le parisien qui avait tourné le dos à la sélection espoirs. Les jumeaux eux sont remplacé par Kisugi et Taki.
Le match reprend Frey dégage le ballon qui tombe dans les pieds de Meriem qui drible Taki puis il passe à Chapuis qui arme une reprise de volée qui est bloqué par Wakashimazu, qui relance vers Nitta, qui part en une-deux avec Sano, à l’entrer de la surface Nitta tir un néo tir du faucon, mais Camara réalise un contre de la tête, le ballon s’élève dans les airs, Nitta saute est réalise un néo tir du faucon en reprise de volée, le ballon passe entre les jambes de Frey et s’écrase dans le sol, Frey masqué par Boumsong n’a rien vu venir.
L’engagement est sifflé pour la France un dernier espoir subsiste Anelka.
« Aller pour l’honneur de la France, l’une des meilleurs nations formatrices, nos espoirs sont les meilleurs. Crie Landreau encore sur le banc.
- Il a raison, la France va gagner. »
Les français sont surmotivés.
Dalmat à le ballon et part en une deux avec Luccin. Mais Anelka est marqué par Soda, il parvient à legerement le distancé grâce à sa pointe de vitesse, Dalmat fait une passe en profondeur, Anelka contrôle sans freiner sa course et arme un puissant tir, mais dans des conditions difficiles car Soda tente un tacle désespérer, Anelka est plus rapide et parvient à tirer, le ballon est puissant mais Wakashimazu plonge et détourne le ballon sur le poteau
le ballon file vers Cissé qui tir à son tour un tir puissant, Wakashimazu prend appui sur un poteau et bloque le ballon d’une seul main à la surprise général.
Il relance immédiatement à Sawada qui parvient à effacé Meriem, puis il passe à Nitta, Camara surgi mais il n’a plus les idée très clair après le choc sur son contre, il se fait effacé sans problème.
Nitta est face à Boumsong, mais Nitta passe en force le, pourtant puissant, défenseur auxerrois.
Nitta arme un tir Freu est sur ses gardes :
« J’ai étais confronté, aux puissant tir de Hyuga, Inzaghi, Del piero, Vieri, Crespo, Recoba, Totti, Chiesa, Shevchenko, Trezeget et Ronaldo.
Je dois pouvoir arrêter le sien. Nitta arme un néo tir du faucon, Mais Frey se déploie et boxe le ballon qui revient vers nitta qui na plus qu’a pousser le ballon des les filets.
Le match se termine par le score de 3-0 pour le Japon A’
Les japonais chante pour narguer les français, le très connu et 1, et 2, et 3-0.
Les français n’en reviennent pas ils viennent d’être tourné en ridicule par les jeunes japonais.
Le mercato est terminé, le championnat et la coupe de France continue.

Fin.

_________________
avatar
aoi
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 25
Localisation : Grigny
Equipe : Collegien
Loisirs : Trop long à dire
Date d'inscription : 03/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum